Présentation de la race Cocker Spaniel Anglais

 

Le Cocker est un athlète sous un petit volume. Grâce à sa solide charpente et à des angulations bien marquées, il bénéficie d'une bonne propulsion. Il a une très belle tête distinguée, encadrée de longues oreilles. Son expression est typique : elle doit être particulièrement douce.

 

C'est un chien à poils mi-longs avec oreilles et pattes frangées. Le poil doit être de soie. Sa robe répond à tous les goûts par l'extrême diversité des coloris. Elle peut être entièrement noire, fauve, marron ou blanche parsemée de taches noires, fauves ou marron. Elle peut être également tricolore, noire et feu, blanc et orange ou encore marron et feu.

 

C'est à la fois un auxiliaire efficace à la chasse (broussailleur et rapporteur), fait pour les terrains les plus divers, facile à éduquer et un compagnon agréable à la maison où il sait être discret.

 

Historique 

 

Ses origines, comme celles de son nom restent mystérieuses. Au XVIlle siècle, un type de spaniel est sélectionné en Angleterre : le « cocking spaniel » du nom de son gibier de prédilection, la bécasse (woodcock). Le terme de cocker-spaniel apparaît dans les années 1850. La race est reconnue en 1892 par le Kennel Club britannique. Le standard est fixé en 1901.

 

Le Spaniel Club Français est créé en 1898. C'est à Paul Gaillard que nous devons l'introduction du Cocker Spaniel en France à la fin du XIXe siècle. Passionné de chasse, il importa d'Angleterre d'excellents chiens. Leur succès fut tel qu'un engouement extrême pour les chiens anglais prit naissance dans notre pays. Le Cocker devint vite populaire, apprécié aussi bien par le citadin que par le chasseur campagnard.

 

 

 

Standard officiel

 

TRADUCTION : Professeur R. Triquet.

ORIGINE : Grande Bretagne.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 29.10.2003.

UTILISATION : Chien leveur de gibier.

 

Classification FCI: Groupe 8 chien rapporteur de gibier, chien leveur de gibier, chien d'eau, section 2 chiens leveurs de gibier avec épreuve de travail.

 

Aspect général : Chien de chasse gai et vigoureux, harmonieux et compact. La distance du garrot à la naissance de la queue doit être approximativement égale à la hauteur au garrot.

 

Comportement / Caractère : Naturel gai ; avec sa queue qui remue constamment, le cocker est typiquement grouillant dans son action, en particulier lorsqu’il suit une piste, sans craindre les fourrés épais. Doux et affectueux ; cependant plein de vie et d’exubérance.

 

Tête :

 

Région Crânienne:

 

Crâne : Bien développé, nettement ciselé, ni trop fin ni trop lourd.

Stop : Bien marqué ; situé à mi-distance de l’extrémité de la truffe et de l’occiput.

Région Faciale:

 

Truffe : Suffisamment large pour permettre la finesse du flair.

Museau : Bien carré.

Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes et offrent un articulé parfait, régulier et complet en ciseaux, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l’aplomb des mâchoires.

Joues : Les zygomatiques ne sont pas proéminents.

Yeux : Les yeux remplissent bien les orbites mais ne sont pas saillants. Ils sont bruns ou brun foncé. Ils ne sont jamais clairs, mais chez les chiens marron, marron rouanné et marron et blanc, les yeux sont noisette foncé pour s’harmoniser avec la robe. Ils expriment l’intelligence et la douceur tout en ayant un air bien éveillé, vif et gai. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.

Oreilles : Les oreilles sont en forme de lobe, attachées bas, au niveau des yeux. Le cuir est fin et peut atteindre l’extrémité de la truffe. Les oreilles portent de belles franges de poils longs, droits et soyeux.

 

Cou : De longueur modérée et musclé ; l’encolure est attachée à des épaules fines et obliques. Il est exempt de fanon.

 

Corps : Fort et compact.

 

Ligne du dessus : Ferme et droite, allant en pente douce vers la queue, de la fin du rein à l’attache de la queue.

Reins : Court et large.

Poitrine : Bien développée, la région sternale bien descendue, ni trop large, ni trop étroite dans sa partie antérieure. Les côtes sont bien cintrées.

 

Queue : La queue est attachée légèrement plus bas que la ligne du dos. Elle doit frétiller en action. Elle est portée horizontalement et jamais relevée. La coutume est d’écourter la queue mais jamais trop courte au point de ne pas être visible, ni trop longue au point d’en gêner le frétillement incessant quand le chien travaille. Queue non coupée : Légèrement courbée, de longueur moyenne, proportionnée à la taille du chien, elle participe à l’équilibre de l’ensemble. Idéalement, elle ne dépasse pas le jarret. Forte à la base, elle s’effile en une fine pointe, bien frangée en harmonie avec la robe. Animée d’un mouvement vif en action, elle est portée sur un plan qui ne dépasse pas le niveau du dos. Elle n’est jamais basse au point d’être le signe d’un naturel craintif.

 

Membres :

 

Membres antérieurs: Les antérieurs ont une bonne ossature. Ils sont droits et suffisamment courts pour donner une puissance concentrée, mais pas au point de nuire aux efforts intenses que l’on attend de ce magnifique chien de chasse.

Epaules : Obliques et fines.

Membres postérieurs: Larges, bien arrondis et très musclés. Les postérieurs ont une bonne ossature.

Grassets : Bien angulé.

Métatarses : Sous l’articulation du jarret, il est court pour donner beaucoup d’impulsion.

Pieds : Les pieds sont fermes avec des coussinets épais. Ils sont « en pieds de chat "

Allures : Allures franches, avec beaucoup d’impulsion ; couvre bien le terrain.

 

Robe :

Poil : Plat. Texture soyeuse, jamais « fil de fer » ni ondulé, pas trop abondant et jamais bouclé. Les membres antérieurs, le corps et les postérieurs au-dessus des jarrets sont bien garnis de franges.

Couleur : Variées. Chez les unicolores, le blanc n’est admis que sur le poitrail.

 

Taille et poids :

 

Hauteur au garrot :

Mâles : environ 39-41 cm 
Femelles : environ 38-39 cm

 

Poids : Environ 12,5 - 14,5 kg

 

Défauts : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

 

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

COORDONNEES

 

 

Sophie et Pierre Kozak
Elevage de La Mornière

225, rue de la Plaine Saint Martin

41700 Chémery

FRANCE

 

Siret: 75317601500018

  

Certificat de capacité n°41-167

 

Membres du Club Français du Hovawart

 

Signataires de la Charte du Club Français du Hovawart

 

Membres du Spaniel Club Français

 

 

 

Téléphones :

 

02 54 71 86 15

06 79 70 28 74

 

Mail:

 

sophie.lamorniere@gmail.com

 


Appel

Email

Plan d'accès