Comment arrêter d’être grossier avec les femmes ?

Le monde dans lequel nous vivons est gouverné par l’Homme, et qui dit Homme parle indirectement de deux (2) sexes : le sexe féminin qui fait allusion à la femme et le sexe masculin qui pointe directement l’homme. Cependant, force est de constater que malgré cette gouvernance partagée, une discrimination pèse sur le sexe féminin qualifié de sexe faible : ce qui laisse aisément place à une grossièreté à son endroit de la part du sexe masculin qui est considéré comme le sexe autoritaire ou mieux encore le sexe fort. Pour éviter ou dans le souci de vous aider à éradiquer ce comportement grossier des hommes envers les femmes nous vous proposons quelques solutions.   

Section médiane d'une jeune femme méconnaissable se déshabillant.

Inégalité du sexe 

Malgré les diverses luttes, revendications et sensibilisations menées dans ce sens, il faudrait noter que les hommes et les femmes ne sont toujours pas traités de la façon la plus équitable que cela puisse être, on assiste toujours à une minimisation du sexe féminin, le simple fait pour l’homme de se savoir supérieure à la femme lui permet d’abuser de la parole envers la femme encore plus si elle est une escorte

Il faudrait donc essayer de mettre en pratique l’égalité entre les deux sexes afin de permettre une diminution de l’indécence envers les femmes même si celles-ci s’adonnent à des activités étranges parce qu’elle est une fonction, une ménagère ou une escorte elles ont tous les mêmes droits. 

Il faudrait que les deux sexes se comprennent de telle sorte que ces derniers bénéficient tous deux des mêmes droits et privilèges, mais aussi que les devoirs soient à l’unanime, c’est-à-dire que les deux sexes ont les mêmes responsabilités.                    

Objet sexuel 

 Aujourd’hui on considère plus la femme comme étant un objet sexuel, de détente, de plaisir, cela se remarque plus à cause des différentes hostilités dont est victime ce sexe que cela soit sur les réseaux dans certaines localités ou même encore dans certaines conditions. Ce phénomène conduit par moment au sexisme même en milieu professionnel.

La femme a le droit d’exercer son activité en toute sécurité et aisance, être à un poste ne vous permet pas d’outrepasser vos pouvoirs en lui demandant le sexe, permettre aux femmes de connaître dans les moindres détails leurs droits et punir ceux qui profitent des femmes dans n’importe quel milieu devrait aider dans la diminution de ce phénomène.

Absence de la femme dans les grandes instances 

La quasi- absence de la femme dans les instances de décision laisse directement croire que le sexe féminin n’a pas le droit d’être qualifié de sexe fort. Ainsi, il n’est pas fait pour prendre de décision, mais plutôt pour subir et exécuter les ordres. 

Pour changer cet état des choses la femme devrait changer de mentalité et se rendre à l’évidence que pour que la grossièreté des hommes diminue envers elle, il faudra qu’elle s’impose et utilise de façon juste et légale ses droits et savoirs qu’elle a désormais les mêmes devoirs et droits que l’homme.